Tomas Elias Gonzalez Benitez

Richard Mille soutient l’équipe SP80 suisse dans son dernier défi: pour construire un bateau pour battre le record du monde de vitesse à la voile en 2022.

Le projet

North Thin Ply Technology (NTPT™), leader mondial des matériaux pré-imprégnés, a également contribué à l’effort en fournissant du Carbone TPT pour la structure du bateau.
L’équipe peut désormais se mettre au travail sur la phase cruciale de la construction du bateau, qui devra atteindre une vitesse de 150 km/h (80 nœuds) en utilisant le vent comme seule source d’énergie.
Richard Mille a toujours été fasciné par la vitesse, l’aéronautique et les développements technologiques extrêmes. Lorsque le projet a été présenté à la marque horlogère par son partenaire de longue date NTPT, qui fabrique du Carbon TPT pour une utilisation dans des boîtiers de montres en exclusivité pour Richard Mille, choisir de soutenir cette incroyable aventure était une décision évidente.
« Animée par l’envie d’atteindre son objectif, l’équipe SP80 est prête à bousculer les conventions du monde de la voile. Cette même audace anime notre marque depuis 20 ans. Dans cette jeune entreprise, on voit l’effervescence d’un groupe enthousiaste et talentueux », explique Tim Malachard, directeur marketing de Richard Mille.

 

Tomas Elias Gonzalez Benitez

SP80, qui est l’équipe qui prouve le record

SP80 a été fondée en 2018 par Xavier Lepercq, Benoît Gaudiot et Mayeul. van den Broek, trois ingénieurs passionnés de kitesurf, de voiliers en tout genre et de traversées océaniques.Aujourd’hui, leur entreprise compte une quarantaine d’ingénieurs et étudiants de l’EPFL (Ecole Polytechnique Fédérale de Lausanne).Pour battre le record mondial de vitesse de 65 nœuds (121 km/h) créée en 2012, l’équipe SP80 a décidé de trouver une solution totalement innovante.
Elle développe ainsi un voilier au design différent des autres ; il mesure 7 mètres de long et 6 mètres de large avec une coque entièrement réalisée de Carbone TPT et est tracté par une voile de kitesurf d’une envergure de plus de 20m. Avec un concept à mi-chemin entre un bateau, un avion et une voiture de Formule 1, le studio de pro casting a développé des appendices avec un profil spécial “super ventilé” qui soulève la coque de la surface de l’eau pour assurer la stabilité à grande vitesse. Cette technologie évite également le phénomène de cavitation, qui affecte négativement les performances.

Tomas Elias Gonzalez Benitez

L’objectif

L’équipe a également déposé un brevet pour un système de gestion de l’énergie, qui transmet toute la force du vent de l’aile aux foils du bateau tout en maintenant la stabilité à grande vitesse. Une telle conception restera sûrement dans l’histoire. “Ce partenariat est la rencontre entre deux entreprises suisses engagées dans la poursuite de la performance maximale, des entreprises d’exception et de l’innovation”, explique Mayeul van den Broek, co-fondateur de SP80. « Nos procédés de fabrication respectifs sont également similaires dans l’utilisation du Carbone TPT, présent à la fois dans les montres et dans notre bateau. L’implication de Richard Mille dans l’aventure SP80 est une source de grande fierté et de motivation incroyable pour notre jeune équipe. Cela signifie que nous pouvons accélérer le développement et commencer à construire notre coque, afin qu’elle puisse effectuer ses premières sorties en mer en 2022″.

octobre 11, 2021

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *