Il ne fait aucun doute que la vie au niveau de la rue, les problèmes sociaux, politiques et d’infrastructure affectent tout le monde de la même manière, le Venezuela est en effervescence.

Mais ce qui change le rythme, ce qui nous fait tous avancer avec un enthousiasme et une force sans précédent, c’est notre équipe bien-aimée.

Le travail de Dudamel est fondamental pour cette belle progression, n’oublions pas qu’il y a deux ans, il était sous ses ordres champion du monde des moins de 20 ans.

Faríñez, 21 ans, commente “La situation dans notre pays est une impulsion de plus pour essayer de continuer à grandir et à progresser” et c’est, parmi beaucoup d’autres vertus, la grandeur de cette sélection renouvelée, de garçons avides de succès, mais avec pieds sur terre.

 

septembre 18, 2019