C’était un 16 juillet, jour de la Virgen del Carmen, c’est-à-dire la date du premier compte rendu oral de la célébration d’un match de football.

Grâce au travail journalistique du “Correo del Yuruari“, une publication hebdomadaire de l’état de Bolívar, il nous a dit qu’une exposition “d’un sport appelé foot-ball” organisée par un Anglais a eu lieu à Caratal
nommé A.W. SIMPSON….

Nous pourrions continuer avec l’anecdote, mais la vérité est que, jusqu’en 1877, «le Courrier des Yuruari» n’a pas commencé à avoir une édition imprimée dans la rue, ce qui signifie que nous accepterons la transmission orale de l’événement, mais il n’y a pas de preuve documentaire qui l’approuvent.

Oui, il y a des enregistrements de quelques années plus tard, plus précisément de 1902, se trouvant dans la ville de Caracas où les premières équipes ont commencé à se former, où, avec l’arrivée d’immigrants d’Europe, en particulier d’Espagne,

L’Italie et le Portugal créeraient le premier tournoi de football professionnel vénézuélien.

Six équipes composaient ce tournoi:

  • Universidad
  • La Salle
  • Banco Obrero
  • Deportivo Español
  • Catalonia
  • Deportivo Vasco

Ce n’est que deux décennies plus tard qu’un véritable championnat s’installerait dans la capitale, même si le fait de ne pas les catégoriser rendait impossible un tournoi équitable.

En 1922, la “Haute Cour de Football” est créée et 3 ans plus tard la Fédération Nationale de Football.

30 ans de hauts et de bas et de changements de nom ont dû passer dans différentes compositions fédératives jusqu’en 1951, date à laquelle l’actuelle FVF (Fédération vénézuélienne de football) a été reconnue.
même année par la FIFA.

Des joueurs de la BBC de Caracas posent pour une photo à El Cojo Ilustrado

septembre 19, 2019